Bonsoir visiteur

Balade VTT entre Lison et Loue au départ de Chenecey-Buillon
Icône cartographie

Suite à notre sortie VTT au départ de Frasne pour découvrir les tourbières et le Lac Saint-Point, notre appétit en balades VTT s'est aiguisé. La semaine dernière, le parcours était très roulant mais assez long (57 km). En ce dimanche, nous voulions quelque chose d'un peu plus court mais davantage technique. C'est ainsi qu'après un tour d'horizon de notre carte globale de nos sorties VTT, nous avons trouvé un secteur non exploré par partir-en-vtt ! De plus, le secteur choisi est proche et côtoie les rivières Loue et Lison ! En cette période de canicule, cela pourrait ainsi s'avérer agréable de tremper les pieds dans un de ces deux cours d'eau. Le parcours imaginé d'environ 40 kilomètres et au départ de Chenecey-Buillon permet de bien grimper sur la première moitié et de revenir plus calmement par la Loue.

 La confluence entre la rivière Lison et la rivière Loue

Confluence entre la Loue et le Lison (panorama)

C'est ainsi qu'en ce dimanche 21 Juillet 2013, nous arrivons à Chenecey-Buillon pour un départ à 9 heures. Comme souvent, l'église nous donne le top départ via ses gongs. Nous le savons, le début de la balade va être assez rude car le sentier doit nous faire quitter ces petites gorges de la Loue. Nous traversons la rivière et prenons à droite pour ensuite engager sur un sentier forestier. Il fait déjà 23 degrés à 9 heures et la transpiration ne saurait tarder.

Départ de Chenecey-Buillon, départ de la balade

Départ de Chenecey-Buillon, départ de la balade

Au début, nous restons sur le vélo mais assez rapidement la pente nous fait déchanter et nous poussons un peu pour ensuite reprendre et de nouveau pousser. Cela met en jambe ! Après cette grimpette de 800 mètres de long, nous profitons d'un petit chemin pour aller à la rencontre d'une ruine de château. La ruine se visite un peu et nous passons dans une partie encore assez intacte et visitons cette pièce voûtée.

Visite des ruines du château

 

Une photo plus tard, nous voilà repartis sur le chemin qui descend à notre grand bonheur. Plus loin, la pente s'inverse et c'est avec les petites vitesses enclenchées que nous roulons en direction du hameau de la commune de Cessey alias "Les Granges du Champ du Fourneau". Après quelques bons coups de pédale, nous y arrivons presque mais avant, nous rencontrons un groupe de randonneurs avec qui nous discutons dans la bonne ambiance. En effet, la sortie de mon GPS intéresse car le leader semblait se perdre assez souvent (rires). Nous repartons en saluant cette bonne troupe de joyeux lurons et traversons le hameau précédemment nommé.

Panorama après le mont de Cessey

 

Panorama après le mont de Cessey

 

La direction du Mont de Cessey est maintenant notre objectif. Jusque là, la balade n'a pas été de tout repos car à la fois technique et physique. Pour ce mont culminant à 540 mètres, nous pensions souffrir à nouveau mais il n'en est rien. En effet, un joli sentier nous fait monter via une pente acceptable et de façon homogène. Le sommet est atteint assez rapidement et c'est avec un regret que nous remarquons qu'aucune vue s'offre à nous. Tant pis, nous prenons la descente et le compteur grimpe sans efforts...quel bonheur simple ! Plus loin, nous prenons à gauche, passons une barrière (vaches) et continuons la descente. Une vue se dégage et l'arrêt photo s'impose. La gravité continue à nous pousser. Nous traversons la route et prenons la direction du sentier GR 59 en direction de Myon. C'est la direction que nous allons suivre un bon moment. L'orientation en est facilitée. Nous roulons dans une forêt charmante pendant un bon moment. Les montées font place à des descentes jusqu'au moment où nous trouvons un pesudo belvédère sympa nous rappelant nos sorties VTT dans le Sud Revermont (Jura). La descente de ce point de vue s'effectue par un champ. En bas de ce dernier, nous croisons une troupe de véhicules 4X4 et quads.

Vue depuis le belvédère

 

Par courtoisie, nous répondons à leurs saluts même si leurs pots d'échappements nous font suffoquer... Nous passons la porte encore ouverte et trouvons la route. Nous prenons à gauche, montons un peu avant de re-trouver un chemin et le GR à un croisement. Nous roulons toujours et encore dans la forêt en direction de Myon mais notre prochain village traversé est Bartherans. Avant d'y arriver, la pause casse-croûte s'impose car midi sonne. Point d'église nécessaire pour rappeler à nos estomac c'est état de fait.

La chaleur commence à se faire ressentir et cette pause salvatrice va nous permette de récupérer de nos derniers kilomètres assez boueux du fait de la récente activité forestière (débardage). Après cette pause bien méritée, nous voilà de nouveau sur notre monture. Elle nous emmène à Bartherans où nous apprécions la fraîcheur de la fontaine du village. Une belle descente relance notre parcours et le circuit du GR59 nous fait bifurquer à droite en pleine forêt. De nouveau, le chemin est humide et boueux. A plusieurs reprises, quelques passages nous font patiner. Malgré cela, nous poursuivons avec insouciance. Et un peu plus tard, en regardant le GPS, je me rend compte que nous sommes aller un peu trop loin. Qu'importe, un sentier de secours est vite trouvé et après une belle descente, nous recoupons le GR 59. Myon est en vue et c'est quasiment sans pédaler que nous nous y rendrons.

Au détour d'un chemin, la vue se dégage

Au détour d'un chemin, la vue se dégage

Le petit village charmant est traversé rapidement. La rivière Lison fait alors son apparition et le panneau de route Alaise nous permet de nous remémorer de notre sortie VTT autour de Nans-sous-Sainte-Anne et la découverte des gorges du Lison et de sa source. Nous voguons sur une petite route le long du cours d'eau un petit moment et après une petite grimpette, nous bifurquons à gauche sur une petite route semi goudronnée qui se transforme assez rapidement en petit chemin perdu au milieu du champ. Nous sommes sur le GR 590 et la chaleur bas son plein.La montée dans l'herbe nous fait suer à grosse goutte et j'ai l'impression d'être dans un four thermostat 6 ! Il fait bien plus de 30 degrés et l'idée de mettre ses pieds vers la confluence Loue/Lison nous donne les forces nécessaire pour continuer la grimpette en forêt. Bientôt, le village de Lizine est en vue et c'est par la route que nous le rejoignons via une descente folle et agréable ! Ici à Lizine, c'est le vide grenier et Flo en profite pour faire ses petites emplettes. Rien de tel pour lier l'utile à l'agréable.

Confluence entre la Loue et le Lison

C'est repartit et la descente finale s'offre à nous. Ce sentier forestier glissant et caillouteux va nous permettre de rejoindre la Loue. Doucement mais sûrement, les courbes sont descendues. Nous trouvons par la suite un chemin plus sage qui débouche sur la route. Nous prenons à gauche pour revenir sur nos pas. Un petit bout de route nous attend. Nous longeons la rivière Lison et beaucoup de Doubiste se sont donné le mot pour venir passer un bon dimanche ici, au frais ! Nous allons les imiter dans pas longtemps car le long de la route, nous trouvons un petit endroit pour faufiler nos vélos et ainsi prendre un moment de rafraîchissement. Nous sommes alors pîle poile à la confluence des deux cours d'eau Loue et Lison. C'est souvent intéressant de voir deux rivières se rencontrer et c'est le cas ici. Le tout est sublimé par les falaises de la Loue. Moment de quiétude.

La loue, rivière du Doubs

La loue, rivière du Doubs

Nous déchaussons nos chaussures automatiques et osons aller à la rencontre de l'eau. Elle est extrêmement fraîche et il est difficile de rester bien longtemps. Qu'importe, le rafraîchissement n'en est que meilleur. Puis, après ce moment délicieux, nous reprenons la route pour la partie finale qui va longer la Loue. Comme prévu, cette partie permet de glisser assez tranquillement vers notre point de départ. Les quelques points de vue sur la Loue et la fraîcheur du coin permettent de terminer sereinement cette boucle. Les 40 kilomètres sont dépassés sur le compteur et bientôt, Chenecey-Buillon est à nouveau franchit.

 

Conclusion

La découverte de ce secteur composé des villages de Chenecey-Buillon, Cessey, Bartherans, Myon, Lizine, Chatillon-sur-Lison fût une belle surprise. Ce parcours assez rude sur sa première partie offre de beaux sentiers jamais trop technique afin de profiter de son VTT sans trop de portage (sauf au début). Ainsi, on se retrouve avec une belle boucle sportive qui offre de belles vues, de belles forêts et des moments plus au frais lorsque l'on longe les cours d'eau Lison et Loue. Ce parcours offre beaucoup de sentiers et quelques petites routes peu pratiquées. Avec ce peu de rencontre en cette chaude journée, ce circuit permet de s'évader à quelques kilomètres de Besançon dans des paysages agréables et diversifiés. On recommande forcément ce beau secteur du Doubs.



Posté le 21/07/2013 à 20h12 par Loic
M.à.j le 01/05/2014 à 21h56

Commenter l'article !

Remonter ! ~ Me contacter ? ~ Réseaux sociaux ~ Twitter ~ FB ~ G+ ~ 524923 visites uniques ~ Licence CC-BY-NC-ND
~ Partenaires ~ monrechaud ~ cyclo-randonnee ~ Sites de Loïc ~ toit-plat-bisontin ~ Pro ~ sigogne.org ~ Mon CV ~ sitdi-france.fr