Bonsoir visiteur

Belvédère de Mouthier Haute Pierre et Gorges de Nouailles
Icône cartographie

En ce grand week-end de la Toussaint, nous profitons du soleil annoncé jusque début d'après midi pour nous lancer vers un sommet culminant à environ 900 mètres. Ce sommet encore jamais effectué jusqu'à présent nous narguait à chaque fois que nous passions dans la vallée de la Loue. Il y a quinze jours, nous faisions du VTT autour d'Ornans et il y a un moment déjà, nous avions visité les cascades de la Peusse. Nous organisons notre revanche la veille et le jour « J », nous trouvons un petit parking au centre village de Mouthier Haute Pierre (au niveau de la boulangerie). Le départ est donné vers 10 h 30 sous un soleil radieux. Dès le début nous observons notre objectif principal à savoir le belvédère aussi appelé « la Roche ».

La roche de Mouthier Haute Pierre en vue

roche de mouthier haute pierre depuis le village

Il faut dire que la fameuse roche est imposante et ses falaises proéminentes ! En nous dirigeant vers l'église, nous montons un peu, puis nous allons vers l'Ouest pour quitter le village. A la sortie du village nous prenons une impasse et la route se transforme en chemin. Le chemin monte dans les champs. On remarque les très beaux murs en pierres sèches qui permettent la culture sur terrasse.

Beaux murs en pierres sèches lors de la montée

Beaux murs en pierres sèches à mouthier haute pierre

 

Il fait un peu frais mais cette grimpette a tôt fait de nous réchauffer. Nous continuons gaiement, traversons la route et continuons le chemin large. Bientôt, nous croisons le GR 595 et nous le suivons. Il passe à travers champs et le chemin n'est pas très bien marqué. Ça grimpe fort mais heureusement, d'ici, la vue est somptueuse. Nous avons une très belle vue sur la vallée de la loue et la falaise de la roche. On se fait remarquer que le coin pourrait être sympa en raquette !

Les impréssionnantes falaises de mouthier haute pierre

Les impréssionnantes falaises de mouthier haute pierre

Nous continuons et passons sous les falaises. Bientôt, nous arrivons au village de Hautepierre-le-Châtelet. De ce petit village, il ne nous reste qu'une belle grimpette pour arriver au fameux belvédère. La montée est aidée par des escaliers et offre au fur et à mesure une vue de plus en plus grandiose. Un vent féroce nous pousse et nous fait presque tomber. Méfiance. Le sommet qui culmine à 881 mètres est orné d'une croix religieuse. Nous prenons quelques photos et apercevons le crêt Monniot et le crêt Pelé à l'Est mais aussi la haute chaîne du Doubs. Malheureusement, les nuages au loin nous cachent la vue sur le Mont-Blanc. Nous ne traînons pas de trop car le vent nous pousse à redescendre même si nos softshell nous coupent bien de ces courants d'air. Demi tour donc et nous voilà à midi au village de Hautepierre-le-Châtelet où nous suivons le même GR que tout à l'heure.

Vue depuis le belvédère

vue depuis le belvédère de la roche mouthier haute pierre

 

Bientôt, nous bifurquons à droite et plongeons dans la forêt. Un petit chemin nous fait descendre en direction de la Loue. Avec la pluie soutenue de la veille, le chemin devient très glissant et il faudra de bonnes chaussures voire des bâtons pour limiter les glissades. Nous passons sans le savoir au dessus de la cascade de Syratus que nous découvrirons plus tard en contrebas. Petite pause casse croûte à base de comté et de saucissons et nous continuons la descente. Bientôt, nous croisons la D67. Nous prenons en face en direction de la Grotte des Faux Monnayeurs.

La grotte des faux monnayeurs

La grotte des faux monnayeurs

La source du pontetArrivés à la fameuse grotte, nous observons les fantastiques falaises et arrivons à sa porte. Pour y accéder, une petite échelle assez moyennement sécurisante permet d'y accéder (attention). La grotte est gigantesque !

Superbe création de la nature. Un monde merveilleux pour les spéléologues. Nous repartons et continuons encore et toujours la descente en direction d'une nouvelle découverte : la source du Pontet. Le coin est très naturel et les mousses omniprésentes donnent l'impression d'être retourné au Jurassique.

La source est là, elle est magnifique. Le débit conséquent rend l'ensemble parfait et nos yeux s'illuminent. La source ressemble assez fortement à la résurgence de la source du Lison. Nous reprenons et passons un pont un peu abîmé par des chutes d'arbres ?

Flo hésite avant de se lancer mais une fois dessus, elle ne traîne pas à le quitter ! Le petit frisson passé, nous voilà longeant la source quelques instants. Cette dernière se jette très rapidement dans la Loue. Un autre pont en métal nous fait traverser la Loue.

 

 

Le cours d'eau de la source du pontet se jette dans la Loue

le cours d'eau de la source du pontet se jette dans la Loue

Les gorges de Nouailles (rivière Loue) sont somptueuses et nous nous promettons de revenir un jour moins humide afin d'aller voir sa source. Nous quittons le GR pour nous diriger vers notre point de départ. Nous passons devant une centrale hydro éléctrique construite en 1921. Aujourd'hui tout est automatisé. Les conduites forcées descendants de la montagne impressionnent et inspirent le respect !

Centrale hydro éléctrique de 1921

Centrale hydro éléctrique de 1921

 

cascade de SyratusUne petite route nous fait remonter et plus loin, un sentier nous fera redescendre vers Mouthier. Mais avant de rentrer, nous passons devant un cours d'eau affichant cascade de Syratus. Il n'en fallait pas plus pour piquer notre envie de découverte et nous remontons un peu la source sur la droite mais nous nous retrouvons bloqués sans avoir une vue sur cette cascade magique.

Bien décidé de la voir, nous faisons marche arrière et remontons de l'autre côté. Ça monte mais, plus loin, nous avons la chance de l'observer dans toute sa splendeur. La plupart des feuilles étant tombées, nous avons le droit à un spectacle magique. La cascade de tufs chute de plusieurs dizaines de mètres de haut. Nous avions vu sa source un peu plus haut. Un peu cachée, mais quelle beauté !

 

Le temps se couvre et nous reprenons la route pour arriver après une belle grimpette à notre point de départ. La boucle a été bouclée en 4 heures avec une petite pause de 10 minutes.

Conclusion :

Quelle balade riche en surprises ! Entre les vues somptueuses sur la vallée de la Loue et ses gorges, les falaises hautes de centaines de mètres et les différentes cascades, on peut dire que cette randonnée un peu sportive a de quoi séduire. Cette boucle de 4 heures et de 13 kilomètres offre un spectacle fascinant sur ces gorges préservées. C'est un véritable bonheur que de randonner sur des chemins plutôt bon et bien balisés. Il faudra tout de même faire attention par temps humide et ne pas trop s'approcher des falaises. On recommande fortement ces gorges qui réservent une richesse paysagère et culturelle hors du commun.



Posté le 02/11/2012 à 19h23 par Loic
M.à.j le 26/07/2013 à 17h54

Commenter l'article !

Remonter ! ~ Me contacter ? ~ Réseaux sociaux ~ Twitter ~ FB ~ G+ ~ 518735 visites uniques ~ Licence CC-BY-NC-ND
~ Partenaires ~ monrechaud ~ cyclo-randonnee ~ Sites de Loïc ~ toit-plat-bisontin ~ Pro ~ sigogne.org ~ Mon CV ~ sitdi-france.fr