Bonjour visiteur

Ne jamais dire Nevers II => Le retour au massif du Morvan...à pied !
Icône cartographie

Une semaine jour pour jour, nous voilà de retour dans ce fameux massif que j'avais tant apprécié. Flo lance l'idée et s'il on y allait à pieds ? Ma fois, j'aime la randonnée et mon VTT a le droit lui aussi de prendre des vacances! Ok pour la randonnée. Samedi, nous partons donc en direction du Morvan et plus précisément à Anost (à ne pas confondre avec Aoste le bon jambon Clin d'œil, prononcez « ano ») Anost est un petit village bien dynamique car ayant su profiter de la demande des vacances vertes. C'est un véritable carrefour des randonneurs, vététistes...dans ce petit massif montagneux.

Ils ont même un site web, dynamique je vous avais dit : Site de la commune d'Anost

Chargés comme deux mulets avec nos sacs à dos de 40 litres Quechua, nous partons comme deux insoucieux avec un soleil radieux. Tente, sacs de couchages et appareil photo au dos, la montée s'engage dés le début. Le cœur se demande se qu'il se passe mais il finira bien par comprendre, ils ont remit ça ! Et oui va falloir pomper mont pt'i !!! Sourire

Déjà la vue est plus que correcte et la forêt jolie, en cette saison, brille de milles feux. Les hêtres, et autres feuillus se drapent de couleurs allant du vert au rouge en passant par le jaune et l'orange. Que c'est beau et reposant. Nous suivrons pas mal de temps le GR13 qui va de l'île de France jusqu'en Bourgogne. Mais d'après vous, quel est le balisage pour un GR (Grande randonnée) ? Les connaisseurs diront blanc et rouge et ils n'auront pas tord !

La forêt est belle, regardez donc un peu par ici Forêt dans le Morvan

 

 

 Nous continuons notre petit bout de chemin en cette belle journée et les kilomètres passent et les jambes ramassent. (C'était pour la rime)... Mais bon, on aime se reposer de cette manière tout en pensant aux évasions futures au fond de nous même. Plus loin, nous tombons sur un os, la chasse est en cours et occupe le GR.

Nous discutons avec un chasseur qui nous dit que c'est dangereux. Tout bon râleur Français qui se respecte, râlerait. C'est notre cas, mais nous décidons de contourner le problème via une petite route. Prendre un plomb dans les fesses plomberait à juste titre ce moment de délice. Nous n'en prendrons pas le risque.

 Petit détour donc et à plus de 700 mètres d'altitude il commence à faire froid, une polaire s'impose. Nous passerons devant des grumes abattues par les bucherons du coin. N'oublions pas que cette énergie renouvelable si bien gérée est plus que louable.Exploitation 
forêstière dans le Morvan

 

 

Plus loin nous retrouvons notre GR qui nous emmène dans une forêt de résineux. Une fois cette dernière traversée, des prairies plus agréables nous attendent. C'est l'heure de la pause où le soleil recharge nos batteries. Il sera bientôt l'heure de trouver un endroit où camper. Nous marcherons encore quelques temps pour trouver un.

 

 

 Et tant que faire ce peu, ce lieux doit être sympathique! Perdu au milieu du Morvan, on récupère, on déstresse, on profite du calme, de la faune et de la flore.

Petit repas prit rapidement car un froid glacial s'installe et moi en short je risque rapidement d'attraper la mort ! Dans la tente vers 19h30, à 20 h, il fait nuit. Petite lecture du courrier international à la frontale avant de s'endormir au chaud dans notre duvet...la tête pleine d'images et de rêves. Quasiment 15 kilomètres en cette première journée pas si mal en partant en début d'après midi.

Paysage avant de dormir dans le morvan  Le lendemain matin après une nuit extrêmement calme par rapport au week end dernier (mis à part un peu de vent), il fait déjà nettement moins beau et chaud. Debout 9 h pour un départ rapide et efficace car nous n'avons pas grand chose à manger ce matin. Pas grave, en route, la nature nous nourrira, noix, noisettes, châtaignes, faines(fruit du hêtre), pommes tout y est ! Il suffit de savoir regarder et écouter la nature. Au départ, nous voulions rejoindre le lac de Pannecières mais trop loin finalement, nous nous rabattons vers le lac des Settons déjà rencontré la semaine précédente.

 

 

 

Ce ne sera que de courte durée car déjà nous le quittons pour repartir en sortant provisoirement du GR pour ne pas rentrer frontale à la tête. Plus loin, le soleil fait son entrée et une pause s'impose. Je m'allonge et me mets à rêver (encore !) de destinations mondiales. Les nuages semblent vouloir m'embarquer mais je n'arrive pas à m'accrocher à eux.

Il nous aura fallu plus de 21 kilomètres pour rejoindre notre point de départ en ce dimanche d'octobre. 21 kilomètres où le soleil nous rejoindra à mi-parcours, ce qui nous réconfortera. Car la marche, il faut le dire ce n'est pas le vélo, ce ne sont pas les mêmes efforts. En descente ça ne roule pas tout seul, au contraire c'est difficile pour vos jambes mais bon c'est également une autre vision qui me plait réellement. D'ailleurs, cet hiver, j'espère parcourir un morceau du GR5 (dans les Vosges) ! Mais je souhaite vous montrer un panorama avant de partir, une première et j'espère pas une dernière. Pour vous, voici le Morvan en automne.

Fait avec un logiciel gratuit : Autostich

Panorama Morvan

 Voili voilou, petit week-end qui se finit par une petite vue sur le village d'Anost. Et plus tard dans un bistrot autour d'une bière et d'une bonne assiette de fromage du pays !

Vue du dessus du village d'Anost

Le tout nous redonne un peu de force pour, sur notre passage, s'arrêter au lac de Pannecières (celui dont on voulait se rendre au départ) qui est incroyablement asséché ! La vision est surréaliste, que s'est-il passé ?

Super week-end où les pneus ont cédé la place aux chaussures mais qui permet une rencontre avec la nature peut être encore plus intimiste que le VTT.

Pour télécharger la trace GPX, il vous suffit d'aller cliquer sur la cartographie en haut de page. Vous pourrez y voir également la cartographie dynamique du parcours, exporter vers Google Earth ou encore Google maps !

Une fois ajouté à votre GPS, vous pourrez tenter ce parcours même si je vous conseille plus de vous en inspirer. Un voyage d'après moi ne doit pas être dicté par un autre, c'est vous et uniquement vous l'acteur de ce dernier.

En espérant retransmettre au mieux ce plaisir d'un week-end, je vous engage, si le coeur vous le dit, d'aller randonner en Morvan ce sera peut être jamais mais comme on le dit si souvent ne jamais dire Nevers ! (Jamais).



Posté le 06/10/2009 à 18h19 par Loic
M.à.j le 06/08/2012 à 18h17

Commenter l'article !

Remonter ! ~ Me contacter ? ~ Réseaux sociaux ~ Twitter ~ FB ~ G+ ~ 524841 visites uniques ~ Licence CC-BY-NC-ND
~ Partenaires ~ monrechaud ~ cyclo-randonnee ~ Sites de Loïc ~ toit-plat-bisontin ~ Pro ~ sigogne.org ~ Mon CV ~ sitdi-france.fr