Bonsoir visiteur

Randonnée au Mont d'Or en passant par le Morond depuis Métabief
Icône cartographie

Depuis le temps que l'on se disait que l'on pensait faire le Mont d'or, nous l'avons enfin fouler de nos pas et nous pouvons dire que cela valait le coup de se déplacer ! Quand je dis que nous y pensions souvent, c'est un euphémisme car à chaque fois que nous nous délections du plat portant son nom, nous pensions à lui. Ce plat originaire du massif Jurassien est un fromage au lait de vache qui porte le nom de la montagne : le Mont d'or. Ce fromage est produit localement (Appellation d'origine protégée AOP) avec le lait des vaches laitières du secteur, j'ai nommé les « montbéliardes ». Ces belles vaches de couleur brune et blanche produise donc un lait de qualité et le fameux mont d'or mais aussi le comté. Ce fromage est conditionné dans un rond en bois. Une fois chauffé au four, il ne reste plus qu'à se régaler avec des patates ou des tartines de pains grillées. C'est donc comme vous le constater un repas tout à fait recommandé avant une bonne balade... Rigolant

Le mont d'or au loin

panorama mont d'or

Mais trêves de fantasmes culinaires et revenons en à la réalité de la journée. La destination se trouve  à 1463 mètres d'altitude et au départ de Métabief, nous ferons un petit passage sur le Morond avant d'arriver au Mont d'or. Le mont d'or constitue donc le plus haut sommet du département du Doubs. Il ne faut pas le confondre avec le Mont Dore (massif central) et le mont d'or à proximité de Lyon. La suite se fera un peu « au pifomètre » pour effectuer une boucle et visiter le contrebas du Mont d'or qui est célèbre pour sa biodiversité (orchidées, lys, papillons...).

Il faut savoir que Métabief est une ville très touristique en hiver pour ses stations de ski mais aussi en été pour le VTT et plus particulièrement le VTT de descente. D'ailleurs on ne peut pas l'ignorer, il y a des VTT de descente partout et au loin, on remarque que le mot VTT a été marqué grâce à la tonte d'une zone de prairie, c'est hilarant ! Le télésiège fonctionne et remonte tout « ces passionnés de la pente » avec leur gros VTT. Ne seraient-ils pas un peu (qui a dit beaucoup?) fainéants ? Rigolant

Remonte pente ski et VTT

Remonte pente pour vtt

De suite, on sait qu'il faudra donc faire attention à ne pas rencontrer ces vététistes lors de notre randonnée. Nous suivons un petit panneau indiquant la direction du Morond. Au début sur la route, nous rejoignons tout en montant un gros sentier puis le GR5. A partir de là, la montée commence à faire peiner le randonneur surtout par une journée comme celle-ci ou il fait très chaud ! Nous transpirons à grosses gouttes et dans un cas comme celui-là, il faut bien penser à s'hydrater et à faire quelques pauses en cas de surchauffe de la machine ! Pensez également à vous protéger du soleil via un chapeau des lunettes de soleil et de la crème solaire !

Puis en continuant, nous passerons sous le télésiège où nous nous amusons à regarder les vélos et les vététistes monter soit sur le même siège, soit séparément. Le mieux est de ne pas le faire tomber ! Mais pour nous, ce n'est pas si simple et il faudra continuer à monter en direction du Morond par une petite route puis pour le final par un chemin que nous avons pris au hasard. Arrivés au Morond, nous pouvons déjà apprécié le paysage qui est largement à la hauteur de l'effort fourni par notre petite ascension. En effet, par cette si belle journée, nous embrassons d'un seul regard l'arc Alpin avec bien évidemment et toujours ce Mont Blanc qui domine l'assemblée. Au loin, nous distinguons aussi notre objectif de part les grandes falaises le caractérisant. Fantastique ! Quelques photographies et l'heure du casse-croûte se fait réclamer par nos estomacs. Nous descendons un peu avant de trouver un coin à l'ombre avec une vue magnifique (tant qu'à faire!) Sourire.

 

Panorama sur l'arc Alpin du haut du Morond

Panorama sur l'arc alpin

 

Falaise du mont d'orLe repas pris, nous continuons notre descente en direction du mont d'or avant bien-sûr de remonter le tout plus ou moins doucement. La forêt a laissée sa place aux grandes prairies avec de multitudes de fleurs et d'insectes. La biodiversité ambiante semble profiter tout comme nous de cette somptueuse journée. Enfin, nous arrivons le long de la crête et les falaises sont splendides et impressionnantes. Attention aux enfants ! Quelques photos bien-sûr et nous engageons l'ascension finale afin de taquiner ces 1463 mètres et ajouter à nos sommets ce fameux mont d'or. La vue est encore plus magnifique que depuis le Morond car nous surplombons la plaine Suisse et cette cassure nous donne un sentiment de balcon qui sublime le tout. Nous restons là plusieurs minutes à contempler le tout. Une longue vue (payante) permet de zoomer sur les Alpes et pour 50cents cela vaut le coup surtout par une journée dégagée Clin d'œil. On remarque que cette zone est très touristique du fait je pense de l'accès via télésiège mais aussi du fait qu'il y ait un parking juste en contre-bas du sommet. Pour autant, il y a de la place pour tout le monde mais n’espérez pas être tout seul sur le mont d'or par une journée ensoleillée !

Ici se trouve aussi une piste de décollage de parapentistes et justement un pratiquant déplie sa voile mais le vent semble ne pas lui être favorable et au bout d'un certain temps, nous décidons de quitter cet endroit envoûtant. L'aiguille de Beaulmes à notre gauche est impressionnante. Nous avons fait la crête à pied la semaine passée. On distingue aussi le Suchet, sommet qui sera pour sûr bientôt découvert !

 

Vue sur le mont blanc du mont d'orPour le retour, nous allons essayer de faire une boucle car nous n'aimons pas faire le chemin inverse même si cela est possible et raccourcirai la balade. Nous décidons donc de nous diriger vers le parking pour suivre un chemin descendant le long de la route (GR). Plus loin, nous sortons un morceau de carte issue du topo guide de la Grande Traversée du Jura à VTT qui permettait de faire une variante sportive par le Mont d'or (que nous n'avions pas faite!). Plus loin, nous arrivons à une ferme faisant bar et la chaleur commence à se faire vraiment sentir.

Pour autant nous continuons sur la route afin de récupérer plus loin un chemin forestier. Nous ne savons pas très bien comment nous allons rentrer mais notre GPS devrait sûrement nous être utile. Pour autant, nous savons qu'il est nécessaire de nous diriger vers le Nord-Ouest pour rentrer et justement un chemin joliment nommé « Chemin du Fer » semble vouloir nous aider dans notre quête du retour. Chemin faisant, nous pouvons lire certains panneaux racontant l'histoire du mont d'or où autrefois on extrayait du minerai de fer et de l'argent. Point d'or mais d'où provient donc son nom ? C'est un mystère car d'après mes recherches il ne s'agirait nullement de la pierre jaune. Si quelqu'un sait de quoi il en retourne ce serait sympathique d'en faire profiter tout le monde !

Nous continuons donc notre chemin de fer qui nous fait passer par un sentier avec quelques petites grimpettesClin d'œil. Nous passons aussi dans les hautes herbes et nous ne tardons pas car les taons veillent au grain et n'hésiterons pas à vous piquer si vous ne réagissez pas à temps ! On confirme aussi le fait que la zone située sous le mont d'or est une zone riche en biodiversité et nous pourrons distinguer plusieurs espèces d'orchidées mais aussi l'assez rare Lys martagon qui se faisait butiner par un  magnifique papillon.

 

Orchys des montagnes (Platanthera chlorantha)

Orchys des montagnes

 

 

Lis martagon (Lilium martagon) accompagné d'un papillon

Papillon sur le lys martagon

Bref, on est heureux et on passe une superbe journée. La fatigue commence à se faire sentir et la chaleur n'aidant pas, nous peinerons un peu pour boucler la boucle. Un bon rafraîchissement au bar du coin nous permettra de faire le point sur cette balade à faire et à refaire tellement les variantes semblent abondantes.

 

En conclusion :

Le mont d'or offre une vue splendide sur le massif Alpin mais aussi sur l'aiguille de Beaulmes, le Suchet et un peu sur le lac de Joux. La crête est somptueuse bien qu'un peu trop touristique à mon goût. Pour autant, la récompense est au rendez-vous et pour plus de calme, bouclez votre boucle en passant par dessous le massif, vous y verrez de nombreuses prairies superbes surtout au mois de Juin ! Balade assez facile bien qu'assez longue (17 kilomètres) mais si l'on prend son temps et que l'on hésite pas à prendre quelques pauses tout devrait bien se passer. La montée est un peu rude au départ mais aucunement insurmontable. Aussi, pensez à prendre de l'eau car dans un milieu calcaire et donc karstique, vous ne trouverez pas de source sur la crête !

Panorama depuis le morond

N'hésitez pas comme d'habitude d'aller jeter un œil dans l'onglet cartographique (en haut à droite de cette page) afin de situer le lieu et si vous le désirez de récupérer la trace GPX pour la charger dans votre GPS ou voir le tout en relief via Google Earth et le fichier KML téléchargeable ! Le profil d'altitude vous permettra aussi de vous rendre compte de la difficulté de l'ensemble du parcours.

Vous ne connaissiez rien de ces termes "barbares ?", pas de problème venez faire un tour dans la Foire aux Questions : Le GPS pour les nuls Sourire.

 

Bonne balade sur le Mont d'or !



Posté le 30/06/2011 à 20h51 par Loic
M.à.j le 05/02/2016 à 11h48

Commenter l'article !

Remonter ! ~ Me contacter ? ~ Réseaux sociaux ~ Twitter ~ FB ~ G+ ~ 496594 visites uniques ~ Licence CC-BY-NC-ND
~ Partenaires ~ monrechaud ~ cyclo-randonnee ~ Sites de Loïc ~ toit-plat-bisontin ~ Pro ~ sigogne.org ~ Mon CV