Bonsoir visiteur

A la rencontre du massif du Donon à pied
Icône cartographie

Forêt dans le Bas rhinProfitant d'une remontée dans le massif des Vosges, nous avons organisé une sortie à pied sur le massif du Donon dont nous ne connaissions que le nom. Après une rapide recherche sur Internet afin de savoir ce qu'il ne fallait pas manquer, nous improvisons une boucle partant du village de Grandfontaine qui passera par le col du Donon, le Donon lui même et le petit Donon. Une belle journée en perspective entre forêts et vestiges Celtes et Gallo-Romain.

 

Pour cette sortie, nous n'avons pas acheté la carte Scan 25 de l'IGN car nous ne sommes pas sûr de revenir dans les parages. Les 10,80 euros n'aidant pas, nous partons juste avec notre fidèle GPS qui possède de bonne carte. Bien-sûr, il ne propose pas une vision large d'un secteur mais nous commençons à avoir l'habitude et nous devrions arriver à ne pas trop nous perdre. De plus, l'endroit étant touristique, nous pensons trouver nombre de panneaux. Nous nous inquiétons donc peu. Le départ est comme toujours hésitant. Nous arrivons sur la commune Alsacienne de Grandfontaine. C'est un village encaissé le long de la route du col du Donon. Nous remontons finalement tout le village en voiture pour arriver en forêt. Le GPS annonce le GR5 sur un sentier à gauche. Nous posons la voiture et engageons les hostilités. Le sentier est large et nous fait remonter en direction du col du Donon. La forêt est belle, il fait plutôt beau et chaud. Bientôt, après une montée assez longue mais homogène, nous débouchons sur le col routier. Un joli panneau annonce le sentier du col du Donon et les différentes choses à ne pas rater.

 

Escalier allemand au dononIl y a bien-sûr le temple Gallo-Romain sur le sommet du massif. D'autres petites particularités apparaîtront plus loin. Un gros sentier nous fait monter assez durement au début puis nous traversons une route pour continuer sur un chemin plus étroit. Ce chemin devient assez vite chaotique car de grosses pierres en grès rose viennent jalonner ce dernier. C'est absolument enchanteur, qu'est-ce qu'il est plaisant de randonner dans ce coin ! Par endroit, le grès – qui est à base de sable compressé – s'est délité et offre à nos pieds un tapis onctueux de sable. Mais où est la plage ?

 

Le chemin continue à grimper et nous coupons de nouveau la petite route qui grimpe à l'antenne qui ressemble à la fusée de Tintin (avec un peu d'imagination bien-sûr). Nous arrivons devant un escalier impressionnant fait en grès rose. Un petit panneau nous expliquera que ce dernier fût construit par l'armée Allemande durant la seconde guerre mondiale. Ce sommet fût donc âprement disputé durant cette guerre même si les Français ne réussirent à le garder seulement quinze jours...

Bientôt, nous débouchons sur la crête sommitale et observons de très près l'antenne mais aussi et surtout le temple au loin. Devant nous, des vestiges celtes encore bien préservés s'offrent à nos yeux. Les petits panneaux nous permettent de nous cultiver un peu sur cette ancienne présence. Différents dieux sont représentés sur des pierres. J'y apprendrai également l'origine du nom du massif Vosgien et des Vosges. Ce serait dû au nom d'un hercule local qui portait le nom de Vosegus. Une balade qui se révèle donc belle et culturelle.

 Vestiges Celtes

vestiges celtes au donon

Temple gallo-romain au sommet du Donon

Temple gallo romain au sommet du donon

Bientôt, nous emprunterons un petit sentier qui nous portera jusqu'au sommet du Donon où nous pourrons regarder de plus près ce magnifique temple. Il faut savoir que ce temple est en faites une création d'un architecte en 1869. Il n'empêche qu'en ce lieu fût trouver de nombreux vestiges de l 'époque Romaine. Nous ne tardons pas car le vent décoiffe et le froid commence à nous gagner. Nous profitons de la vue avant de redescendre en direction du petit Donon. Un peu plus loin, nous déciderons de prendre une pause pour déjeuner sur le pouce sous une grosse dalle rocheuse.

Sommet du petit Donon

Sommet du petit donon

Bientôt, nous repartirons pour descendre et arriver entre les deux Donon. Nous suivons un chemin pour monter sur le petit Donon qui n'a le nom que de petit. En effet, le Donon qui culmine à 1009 mètres ne dépasse son petit frère que d'une cinquantaine de mètres. A 961 mètres d'altitude, nous montons sur la roche ce qui nous permet de dominer tous le secteur. Mais le vent nous harcèle et nous fait redescendre rapidement par le même chemin. Arrivés en bas, nous continuerons notre route en prenant un sentier qui nous fera descendre vers notre point de départ. Cette descente n'épargne pas les genoux mais plus bas, en descendant le long d'un cours d'eau, nous repenserons à cette très belle sortie et observerons de très près une buse qui semblait chasser dans les parages.

NLDR : D'autres photos sont visualisables en passant sur le module cartographique !

Conclusion

Une très belle balade qui peut être raccourcie ou rallongée selon votre envie et les conditions climatiques trouvées. Attention en hiver, le secteur peut-être très froid et certains passages pourront nécessiter des crampons si le sol est gelé. Les points de vues ne manqueront pas au randonneur et les nombreuses découvertes le long du sentier archéologiques du Donon ne pourront que vous donner envie d'en apprendre davantage sur ce secteur qui pourra - on l'imagine - se révéler très touristique durant les vacances. Une balade pas foncièrement difficile mais qui demandera quand même quelques gouttes de sueurs pour être bouclée. Le massif des Vosges nous a démontré encore une fois tout son potentiel. On recommande fortement ! Clin d'œil

 

 



Posté le 21/03/2012 à 19h35 par Loic
M.à.j le 07/08/2012 à 09h15

Commenter l'article !

Remonter ! ~ Me contacter ? ~ Réseaux sociaux ~ Twitter ~ FB ~ G+ ~ 501878 visites uniques ~ Licence CC-BY-NC-ND
~ Partenaires ~ monrechaud ~ cyclo-randonnee ~ Sites de Loïc ~ toit-plat-bisontin ~ Pro ~ sigogne.org ~ Mon CV ~ sitdi-france.fr