Bonsoir visiteur

Randonnée raquette sur le pic de l'Aigle et le belvédère des 4 lacs
Icône cartographie

Suite à nos deux jolies randonnées sur la haute chaîne de l'Ain de la semaine passée, un petit moment de détente était nécessaire. Quoi de mieux pour se faire que d'aller se relaxer dans un spa, un jacuzzi ou un hammam ? Nous connaissons un endroit excellent pour pratiquer ces sports « intensifs », il s'agit des trois sources à la Chaux-du-Dombief. Ce petit village du Jura qui se situe à proximité immédiate de Saint-Laurent-en-Grandvaux permet également de s'adonner aux plaisirs des sorties nature. La nuit, nous dormons chez des amis vers Clairvaux-les-Lacs et nous décidons d'embarquer Laurent pour le faire transpirer un peu...heu, lui faire découvrir la raquette « hors piste ». Ainsi, le lendemain, nous retournons à la Chaux-du-Dombief pour effectuer une petite randonnée qui doit passer via le Pic de L'aigle, longe l'impressionnante crête, arrive au fameux belvédère des quatre lacs et revient par la forêt. Nous estimons la sortie à 7 kilomètres, bref une sortie familiale !

I] Destination le Pic de l'Aigle et le belvédère des 4 lacs

Le départ est donné assez tardivement du fait de la faible distance mais aussi parce que la grasse mat', ça fait du bien:D. Le soleil et le ciel bleu sont au rendez-vous. Du coup, il fait presque un peu chaud ! La neige est également bien présente. Du parking du belvédère, nous nous préparons pour cette « grande aventure » en chaussant nos raquettes et nos guêtres. Par chance, la trace est déjà faites et nous nous engageons afin de grimper petit à petit au fameux Pic de l'Aigle. Le paysage enneigé est de suite assez somptueux.

Laurent en plein effort

Randonneur raquette dans montée

La grimpette continue et nous passons les talons sur les raquettes afin de moins forcer dans la montée. Nous arrivons sous le sommet et la dénivellation devient plus rude. L'été, les escaliers aident l'ascension mais aujourd'hui, nous faisons un peu de hors piste afin de sécuriser la montée. Un dernier obstacle se présente. Un magnifique petit goulot nous permet d'accéder à un très beau belvédère sur le massif Jurassien et le Mont d'Aval. Quelques photographies plus tard, nous arrivons au sommet du Pic de l'Aigle et les 994 mètres permettent d'en prendre pleins les mirettes.

Goulotte pour arriver sur le pic de l'Aigle

Goulotte pour arriver sur le pic de l'Aigle

Une table d'orientation permet de visualiser les points les plus remarquables. Par temps clair on y voit les Alpes mais aujourd'hui, nous distinguons seulement les hauts sommets du massif du Jura. Ainsi, nous voyons nettement le pic du Crêt de Chalam ou le grand crêt d'eau mais aussi la Dôle en Suisse ! Coïncidence ? De l'autre côté, nous observons les plateaux et sommets du massif Jurassien. On y observe par exemple le Mont Poupet. Bref, d'ici, c'est un superbe paysage qui s'offre à nous. Bon, quelques efforts sont requis tout cela après 700 mètres de marche, c'est largement récompensé.

Panorama sur la haute chaîne du Jura

Panorama sur la haute chaîne du Jura depuis le pic de l'aigle

II] Crête, repas et retour par la forêt...et la poudreuse

La suite de la randonnée raquette s'effectue par la crête. Le panneau « Belvédère des 4 lacs » annonce deux kilomètres. La balade enchanteresse nous fait traverser de magnifiques sapins enneigés, des combes et autres vallons. De temps à autre nous flirtons avec le vide et la vue sur le lac d'Ilay n'en est que plus belle. Après quelques efforts, nous arrivons au fameux « Belvédère des quatre lacs », ce mythe Jurassien. En effet, c'est un paysage très connu par les Jurassiens et les touristes qui passent dans le coin. Il faut dire la vue vaut le détour. On y voit les quatre lacs que sont : le lac d'Ilay, le Petit et le Grand Maclu ainsi que le lac de Narlay.

Panorama depuis le belvédère des 4 lacs en hiver

Panorama depuis le belvédère des 4 lacs en hiver

Les lacs ont une pellicule de glace et neige. Le paysage en arrière plan est sublimé par le soleil et le ciel bleu du jour. On se régale vraiment avant de tourner le dos à cette merveille de la nature et de continuer notre randonnée. Mais bientôt, le ventre commence à réclamer son lot de calories. Ainsi, plus loin et au soleil, nous damons un peu la neige pour nous y installer. La pause bienfaitrice permet de se reposer un peu et de profiter de l'instant présent. Le redémarrage quelques instants plus tard fait face à une décision. Soit, nous rentrons par une trace déjà faite soit nous tentons une variante plus sportive à travers la forêt. Le choix de la variante aventureuse satisfait tous le monde même si nous savons que Laurent commence à avoir quelque signes de fatigues !

Paysage enneigé du Jura

Paysage enneigé du Jura

Faire la trace est une autre histoire surtout lorsque la neige commence à transformer. La chaleur fait fondre la neige et la rend plus lourde et collante. Mais la pente favorable nous fait descendre. Florence en tête aperçoit un lièvre puis un chevreuil. Comme quoi, ce côté plus sauvage et plus rude nous le rend bien ! La descente continue et nous arrivons en bordure de prairie. La fatigue de notre cher Laurent nous pousse à rejoindre la petite route en contre bas. S'en suit une petite balade sur cette route communale qui nous ramènera bientôt à notre point de départ.

Sapins sublimés par la neige

Sapins sublimés par la neige

III] Conclusion

En voilà une belle petite sortie à faire en famille ou entre amis. Veillez tout de même a faire attention car certains passages sont un peu raides et ne longez pas de trop près la falaise. Le balisage jaune permet une bonne orientation mais il est plus prudent de prendre une carte et une boussole et/ou un GPS de randonnée et de savoir utiliser ces outils. Les paysages sont somptueux et les nombreux panoramas raviront tous le monde à toutes les saisons. A noter que la vue est aussi somptueuse en automne lorsque les feuilles se colorient de multiple couleurs. Une balade à faire à re-faire et surtout à faire découvrir a votre entourage. On n'hésitera pas également à aller visiter les quatre lacs mais aussi et surtout les cascades du hérisson, véritable joyaux du département du Jura.



Posté le 18/02/2013 à 18h35 par Loic
M.à.j le 22/01/2015 à 16h43

Commenter l'article !

Remonter ! ~ Me contacter ? ~ Réseaux sociaux ~ Twitter ~ FB ~ G+ ~ 501878 visites uniques ~ Licence CC-BY-NC-ND
~ Partenaires ~ monrechaud ~ cyclo-randonnee ~ Sites de Loïc ~ toit-plat-bisontin ~ Pro ~ sigogne.org ~ Mon CV ~ sitdi-france.fr