Bonsoir visiteur

Randonnée sur le Mont Sala, le Mont Pelé et le Creux du Croue
Icône cartographie

Dans le secteur de la vallée de Joux trône un joli lac naturel alias le Lac de Joux. De ce secteur de nombreuses randonnées magnifiques sont disponibles. On peut citer entre autre, le Mont Tendre, la Dent de Vaulion voire le Mont d'Or que nous avions fait au départ de Mouthe. En direction de la France, vers Bois d'Amont, se trouve également pas mal de sommets encore non conquis par les deux amoureux de la nature de partirenvtt. C'est ainsi, que nous jetons notre dévolu sur une balade en boucle ayant pour objectif principal le Mont Sala mais aussi, le Mont Pelé et le Creux du Croue qui est un magnifique cirque naturel un peu comme cette pépite naturelle qu'est le Creux du Vent.

Le départ de la randonnée en direction du mont sala depuis bois d'amont est rude

Le départ se situe vers le très long village de Bois d'Amont au lieu dit les Landes d'Aval. Un parking servant à entreposer du bois pourra accueillir votre voiture (présence d'un bac à verre). Il ne faut pas arriver au lac des Rousses car vous seriez trop loin. Vers 10 heures, le départ est donné. Pour préparer ma tentative d'ascension du Pic Coolidge dans les Écrins, je sors mes chaussures d'alpinisme (Salewa Raven GTX) et mon sac à dos de 40L (Vaude Escapator) rempli des affaires nécessaires à cette ascension. Les chaussures sont neuves et cette balade va me permettre de les « casser » pour que je ne souffre pas trop durant ma sortie alpine. Je me permet également de tester une nouvelle fois mes lunettes de soleil Julbo Trek RX 437.

Chaussures Salewa raven gtx en action

La météo accuse un manque de soleil mais l'après-midi est annoncée avec de belles éclaircies. Au départ, la grimpette se pratique sur un chemin forestier qui accuse très rapidement un dénivelé assez féroce...pour devenir un peu plus encore plus féroce ! Dès le départ, ça réchauffe. Le sentier est caillouteux mais doucement et sûrement, nous grimpons et grimpons encore. Par endroit, nous observons encore quelques résidus de neige. La forêt d'épicéa se fait de plus en plus belle et bientôt, nous arriverons sur une belle prairie où nous bifurquerons à droite en direction du creux de la neige. Le chemin se fait plus agréable et nous fait voyager à travers de beaux paysages.

La merveilleuse vallée depuis le creux devant

La merveilleuse vallée depuis le creux devant

Bientôt, nous quittons ce petit chemin bucolique pour rejoindre un chemin forestier nous amenant devant un paysage somptueux. Les vaches paissent ici en semi-liberté. La prairie immense couplée aux paysages en arrière plan appellent à la contemplation et au repos. C'est d'ailleurs ce que font les vaches lors de notre arrivée. Au lieu dit le Creux Devant (ferme), le panneau annonce le Mont Sala à 10 minutes. Un petit sentier monte et quelques temps plus tard, nous voilà au sommet du fameux mont. De là, une vue assez dégagée nous offre le lac Léman sur un plateau. Malheureusement, les nuages coriaces nous cachent la vue sur les Alpes.

Le sommet du Mont Sala

Le sommet du Mont Sala

Panorama depuis le Mont Sala

Panorama depuis le Mont Sala

Panorama sur le Mont Sala avec vue sur le lac Léman

Panorama sur le Mont Sala avec vue sur le lac Léman

Le vent souffle fort par ici et après un coup d'œil sur la carte, nous remarquons que nous devons faire un demi tour pour revenir au Creux Devant pour prendre à gauche en direction du Creux du Croue. C'est ce que nous faisons. Plus, loin, le sentier par sur la droite mais nous souhaitons aller voir le Mont Pelé et prenons un chemin « inexistant », longeons un mur de pierre et traversons une prairie par une belle descente. L'orientation est gérée par le GPS et nos yeux. Après avoir bien descendu, il faut forcément faire l'inverse et c'est Flo qui mène la danse et grimpe sur une forte pente via une petite « goulotte d'herbe ». Bientôt, nous arrivons sur le sommet et apprécions le moment et la vue offerte sur le Mont Sala. Ce passage n'est pas très recommandable mais avec un GPS, la trace, de bonnes chaussures, l'aventure mesurée est à vous !

 Panorama depuis le Mont Pelé avec vue sur la Dôle

 Panorama depuis le Mont Pelé avec vue sur la Dôle

De ce fameux Mont pelé, un chemin nous permet de récupérer notre sentier original. Après ce bel effort, nous décidons de nous offrir un moment de repos et un bon sandwich ! Nous croisons deux trois randonneurs, puis repartons en direction de ce fameux Creux du Croue. Au croisement du sentier suivant, nous partons à droite, contournons une ferme pour juste après, descendre dans la prairie en direction des panneaux du contre-bas. De là, nous suivons la direction du Creux et quelques temps après, sur une jolie sente, le Creux-du Croue s'offre à nos mirettes. Nous sommes aussi en dessous du crêt des Danses qui semble n'être accessible par aucun chemin. De là, il est possible de monter le creux par un pierrier et d'y redescendre par la crête mais nous sommes déjà bien fatigués et la vue sur cette particularité locale nous satisfait.

Le Creux du Croue, paysage Alpin

Le Creux du Croue, paysage Alpin

Cet état de fait est renforcé par la présence d'un troupeau de mouton protégé par un patou et sa rencontre ne nous dit guère. De ce fait, nous redescendons en direction de Bois d'Amont indiqué par un panneau à 1h10.

La descente tranquille s'accélère pour nous faire rejoindre la courbe 1180m. Au croisement, nous tournons à droite et remonterons un peu, le chemin vallonne et s’aplanit ensuite. Nous croiserons plusieurs fermes,Descente rude en forêt de hêtre certaines se font retaper, d'autres semblent même habitées. Plus loin, nous croiserons un troupeau de vache puis un second se faisant séparer par les agriculteurs.

Une vache récalcitrante refuse de passer du bon côté et même en prêtant main forte, la vache ne se laissera pas avoir. Nous repartons et continuons puis rentrons dans une forêt d'épicéa dense où le chemin est défoncé par le passage du troupeau. Après quelques centaines de mètres, nous retrouvons le chemin de notre montée. En partant sur la gauche et en descendant par un petit chemin plus agréable que le gros caillouteux, nous retrouvons la voiture vers 15 heures.

Conclusion

Cette balade est une belle boucle sportive qui offre des paysages somptueux et une nature très belle. Le coin sauvage des lieux offrent cette sensation parfois d'être seul sur la montagne. Le mont Sala est vite à porté de pied, ce qui permet d'envisager un aller retour assez cours. La vue du sommet est très belle et doit l'être encore davantage par journée dégagée. Le lac Léman bien-sûr et les Alpes au loin sont toujours une bonne surprise. La suite, un brin aventurier ne doit s'envisager qu'avec un GPS ou une carte et une boussole. La suite offre une vue sublime sur ce très beau Creux du Croue. La re-descente permet ensuite de se remémorer la journée tout en contemplant les différentes fermes de l'époque. Il y aura même une petite vue sur le lac des Rousses pour ceux qui seront le reconnaître !



Posté le 24/06/2013 à 18h52 par Loic
M.à.j le 26/07/2013 à 23h14

Commenter l'article !

Remonter ! ~ Me contacter ? ~ Réseaux sociaux ~ Twitter ~ FB ~ G+ ~ 501878 visites uniques ~ Licence CC-BY-NC-ND
~ Partenaires ~ monrechaud ~ cyclo-randonnee ~ Sites de Loïc ~ toit-plat-bisontin ~ Pro ~ sigogne.org ~ Mon CV ~ sitdi-france.fr