Bonsoir visiteur

Accueil => Catégories des Balades => à pied => VAR (83) => Visualisation
Petite balade sur l'île de Porquerolles
Icône cartographie

Après notre tentative du GR56 (lire le récit), nous avions besoin de décompresser. Pour ce faire, nous sommes descendu dans le sud pour finir nos vacances d'une façon un peu plus conventionnelle. C'est ainsi que nous sommes arrivés à la presqu’île de Giens. Pour vous situer, il s'agit d'une bande de terre en dessous de la ville d'Hyères et à proximité de Toulon. Outre les salines et la ville d’Hyères, il y a dans ce secteur trois îles : l'île du Levan, Porquerolles et un parc national, celui de Port Cros. Nous en profitons donc pour aller visiter l'île de Porquerolles au départ de la tour fondue (presqu'île de Giens).

Levé de soleil sur la tour-fondue :

Levé de soleil sur la tour fondue

 

Comptez environ 17 € pour l'aller-retour et par personne. Durant les périodes estivales, il y a pas mal d'heures d'embarquement. N'hésitez pas à regarder le site de la société assurant les voyages.

Les gorges du loup (île de porquerolle)A savoir qu'il est interdit de bivouaquer (dommage) mais qu'il existe des hôtels qui sont certainement assez onéreux. Nous décidons donc de passer une belle journée sur cette petite perle de la méditerranée. Nous prenons le premier bateau et, c'est donc à 7h30 que nous nous dirigeons vers Porquerolles. Le temps de bateau est court (moins de 20mn) mais le lever du soleil est des plus joli. Arrivés au port de Porquerolles, il y a peu de monde en cette heure matinale.

Nous décidons d'acheter une baguette de pain avant de partir randonner un peu. Alors certes, il y a des plages somptueuses non loin du port mais il serait dommageable de ne pas faire l'effort de marcher un peu sur les chemins de l'île. Vous manqueriez la majeure partie du spectacle ! Essayez donc de prévoir de petites chaussures de marche dans votre sac à dos en plus des traditionnelles tongues Sourire.

Plusieurs possibilités de chemin s'offrent à vous. De notre côté, nous partons en direction du phare et marchons sur une petite route. Trois kilomètres plus loin, un petit panneau nous invite à visiter les gorges du loup. Intrigués, nous ne résistons pas et, plus loin, nous débuchons devant une superbe vue donnant sur la mer. Une photo et nous repartons vers le phare. Une petite montée et nous y voilà. Dommage qu'il soit fermé à la visite. Nous continuons et arrivons de l'autre côté de l'île qui est davantage vertigineuse. Les falaises sont impressionnantes et les paysages idylliques. Il fait déjà chaud alors qu'il n'est que 9h30. Pensez à prendre l'eau nécessaire car ici vous avez peu de chance d'en trouver (mis à part au port). Maintenant nous marchons vers le lieu dit « l 'indienne ». Arrivés au fameux point, une vue somptueuse se dégage sur des calanques entourées d'une eau turquoise, une vision paradisiaque !

Falaise avec mer

Nous continuons notre petit bonhomme de chemin à travers la garrigue typique du secteur. Cette dernière est essentiellement composée de bruyère arborescente (Erica Arborea), de pin parasol (Pinus pinea) et d'arbousier (Arbutus unedo). Ce type de végétation est à même d'accueillir certaines espèces à très forte valeur patrimoniale comme la tortue d'Hermann (Testuedo Hermannii).

 

Bientôt, après une petite grimpette, nous arrivons au plus haut sommet de l'île où des installations militaires (radars => surveillance) ont pris place car il s'agit là d'un lieu apparemment stratégique. L'endroit permet quand même d'embrasser une vue somptueuse en direction du port et du nord-est. La fatigue et l'envie de flemmarder commence à se faire sentir. Plusieurs possibilités s'offrent à nous pour répondre à cette envie.

 Les plages sont assez nombreuses ? On aimerait trouver un petit bout de plage où l'on pourraient se retrouver seuls, histoire de se reposer calmement en contemplant la mer ! Nous descendons donc tout ce que nous avons monté pour prendre la direction d'une plage. En cherchant un peu nous tombons sur la perle rare. Un tout petit bout de plage avec personne dessus. Après un petit repas il ne nous reste plus qu'à flemmarder telles deux lézards sur cette plage paradisiaque à l'eau turquoise. Quelques goélands vont et viennent en espérant nous sous-tirer quelques morceaux de pains. On est bien, on décompresse, on se laisse porter par les vagues et c'est aussi ça les vacances ! Nous rentrerons par le bateau où le vent a soulevé une petite houle qui fera sauter le bateau à plusieurs reprises. Sensations garanties !

Le porte de porquerolle vue du plus haut sommet de l'île :

Port sur l'île de porquerolle

Conclusion :

L'île de Porquerolles est un petit paradis sur terre. S'y balader est un bonheur à l'état brute. De magnifiques chemins agrémentés de panneaux vous guident à travers une garrigue préservée. Les paysages y sont formidables et variés (vignobles, garrigue, bord de côte, falaises...) et les photos seront à coup sûres réussies ! Essayer d'y aller avec un temps clément et tôt le matin pour profiter de la fraîcheur et du peu de touristes présents. Un coin en France à ne surtout par rater tant il dépayse et est rafraîchissant ! Enfin, je vous recommande de faire l'effort de marcher un peu dans les terres et en bord de côte. L'effort sera amplement récompensé !

NLDR : D'autres photos en allant voir sur l'onglet cartographique !



Posté le 12/09/2011 à 18h57 par Loic
M.à.j le 07/08/2012 à 09h30

Commenter l'article !

Remonter ! ~ Me contacter ? ~ Réseaux sociaux ~ Twitter ~ FB ~ G+ ~ 518735 visites uniques ~ Licence CC-BY-NC-ND
~ Partenaires ~ monrechaud ~ cyclo-randonnee ~ Sites de Loïc ~ toit-plat-bisontin ~ Pro ~ sigogne.org ~ Mon CV ~ sitdi-france.fr