Bonjour visiteur

Petit tour de VTT autour de Moriez
Icône cartographie

Cette année, nous avons décidé de pratiquer nos vacances à vélo d'une façon différente. Ainsi, nous avions décidé de partir en direction du sud pour chercher le soleil. Cette année au temps exécrable aidant, nous décidons d'atterrir dans un gîte d'étape dans un petit village des Alpes de Haute Provence alias Moriez. Ici, à quelques kilomètres du lac d'Allos que nous avions pratiqué lors de notre tentative du GR56 à pied, nous nous installons pour une semaine et allons graviter autour de ce point d'attache.

 Petite vue vers le départ sur le sommet de Chalvet

Montagne dans les Alpes de Haute Provence (chalvet)

Ainsi, en ce premier matin dans ce village et après avoir analysé les cartes topographiques du secteur, nous envisageons un petit tour de décrassage de jambes à VTT. Rien de plus simple ici car moultes chemins permettent de monter sur les collines et montagnes avoisinantes. On parle ici de préalpes mais les sommets dépassent parfois 2000 mètres et les falaises et autres ravins vous rappellent que vous êtes bel et bien en montagne.

 

Le soleil nous réveille et quelques temps après, nous sommes sur nos montures, traversons la nationale en passant sous le pont puis prenons la direction d'un sentier VTT qui passe un petit cours d'eau appelé souvent par ici les « Asses ». Il s'agit d'ailleurs sans doute de l'Asse de Moriez que nous franchissons non sans mal. Plus loin, une petite sente nous fait monter avec pas mal de rudesse. Nos poumons accusent le coup et à 10 heures il fait déjà assez chaud. Demain, nous partirons plus tôt. Nous continuons la grimpette avec quelques fois en descendant du vélo. Nous prenons de l'altitude et déjà la vue vaut le détour. C'est très différent de la Franche Comté, l'érosion importante crée des petites vallées sur les sols souvent dénudés.

Ravin de la Blache

Ravin de la Blache

La terre parfois noire donne l'impression d'avoir été brûlée. Les pins, les chênes verts et les genêts en fleurs donnent une sensation de nature intense. Bientôt, un replat puis une descente nous redonnent du baume au cœur. Au loin, un troupeau de mouton nous aperçoit et se met à courir vers nous en espérant sans doute à manger. Nous ne sommes pas bergers mais vététiste qui suant à grosses gouttes ! Après un petit moment d 'hésitation, nous trouvons la suite de notre route et trouvons la piste forestière. Après une pause méritée où nous nous donnons nos premières impressions, nous relançons nos vélos en direction des ravins de la blache et d'aiguemond. La piste sympathique nous fait monter assez durement mais les vues se méritent alors nous pédalons sur la plus petite vitesse ! Plus loin, le paysage se dégage, la piste s'accroche le long de la parois abrupte sans aucun danger. Nous sommes alors face au ravin de la blache. Qui offre une vue vraiment magnifique sur les massifs forestiers alentours. Le chemin suit son cour et nous voilà maintenant sur un plateau qui offre une prairie verdoyante qui donne envie de s'arrêter ou alors de poser un bivouac.

 Prairie d'alpage

Alpage

La montée s'arrête bientôt et nous voilà au point culminant de cette balade qui pourrait se rallonger et se durcir en continuant le sentier forestier. Pour une reprise, nous décidons d'arrêter les frais et de prendre la descente (décision prise à l'unanimité!). Mais avant, une petite pause s'impose car nous distinguons un beau panorama et observons un point clé de ce paysage à savoir le lac de Castillon. Ce lac artificiel retient l'eau du Verdon pour en tirer de l' énergie hydraulique. Nous pouvons aussi distinguer de belles montagnes et nous en profitons pour sortir les cartes et faire une étude des sommets envisageables à pied car oui, nous avons pris aussi les chaussures de randonnées ! On y aperçoit par exemple le pic de Rent et la crête des serres. Le sommet de Chamatte, où on aperçoit une croix, nous donne particulièrement envie.

Sur mon Lapierre tecnic 700 avec mon nouveau sac à dos Vaude

Vététiste dans les Alpes de Haute Provence

Puis la descente s'annonce pour de vraie et elle fait du bien. D'abord sur la grande piste, elle offre une vue sur le lac de plus en plus intéressante. Plus loin, le sentier de randonnée coupe la piste et permet de s'amuser selon son bagage technique. Ludique et plaisante cette descente est parfaite pour arriver au village de Saint André des Alpes où nous bifurquerons au camping municipal pour rejoindre le Verdon et manger notre casse croûte à ses côté. La suite est simple, il faut rentrer à Moriez et pour se faire, outre le train, il est nécessaire de passer le col des Robines par la route puis au col de prendre un chemin qui rejoint le village (si on prend le bon bien-sûr).

 Panorama sur la crête des Serres et le lac de Castillon

 Panorama sur la crête des Serres et le lac de Castillon

Conclusion

Voilà une belle mise en bouche de 15 kilomètres qui sous un soleil charmant nous a donné envie d'en savoir un peu plus de ce secteur. Les chemins VTT deviennent assez rapidement physique voire technique mais cette boucle n'a rien d'insurmontable. On recommande vivement et pour les plus valeureux, rien ne vous empêche de rallonger la sortie en bouclant par le lieu dit « les granges ».

 



Posté le 17/06/2013 à 17h41 par Loic
M.à.j le 21/06/2013 à 18h36

Commenter l'article !

Remonter ! ~ Me contacter ? ~ Réseaux sociaux ~ Twitter ~ FB ~ G+ ~ 501728 visites uniques ~ Licence CC-BY-NC-ND
~ Partenaires ~ monrechaud ~ cyclo-randonnee ~ Sites de Loïc ~ toit-plat-bisontin ~ Pro ~ sigogne.org ~ Mon CV ~ sitdi-france.fr