Bonjour visiteur

La route des cimes, 7000 km à vélo de Pékin à Calcutta

Première de couverture du livre de Christophe tattu, la route des cimes 7000 km à vélo de Pékin a CalcuttaI] Résumé

"Christophe Tattu et Ludovic Lakière sont partis de Pékin le 1er août 2005 ; destination finale : Calcutta.
En cours de route, leurs vélos disparaîtront dans un campement de yackiers en territoire Golok, avant d’être miraculeusement retrouvé par la police chinoise. Au cœur du Tibet interdit, ils se feront arrêter à deux reprise puis s’évaderont pour enfin atteindre Lhassa avant de connaître, à travers la splendeur de la haute immensité himalayenne, la joie de caresser du regard le plus haut sommet de la Terre : l’Everest.
Après avoir franchi 23 cols entre 3 000 et 5 220 mètres d’altitude. Au soir de leur 92ème jour de voyage, ils apercevront dans le chaos indien de la capitale du Bengale-Occidental, le pont d’Howrah qui clôture 7 000 Km d’un parcours incroyable de difficultés. Ils rendent ainsi hommage à ce vieux proverbe tibétain "Nul lieu n’est impénétrable pour quiconque est animé d’une foi sincère"."

II] Critiques

Au départ de Pékin, Christophe tattu a comme souvent, un objectif en vue : Calcuta. 7000 kilomètres séparent ces deux mégalopoles. Pour y arriver, le courage, la volonté et un grain de folie semblent nécessaire et Christophe en pense en être capable. Il s'agirait de kilomètres avec peu de dénivelé que l'on dirait que c'est un jeu d'enfant mais ici, en Chine, et plus loinlorque ce dernier pénètre dans Lhassa les sommets au dessus de 5000 mètres sont là telles des colosses qui ne vous facilteront pas votre passage. Et pourtant, un vieux proverbe Tibétain stipule que "Nul lieu n'est impénétrable pour quiconque est animé d'une foi sincère". Au final c'est bien 23 cols que ce cyclo-voyageur itinérant a engloutit en 92 jours soit une moyenne que quasiment 80 kilomètres par jour ! Ainsi, ni ces cols, ni son arrestation par la police Chinoise dans le Tibet interdit n'arrêteront cet homme passionné par l'himalaya. Un périple qui force le respect et écrit sans sensationnalisme, bref un récit de voyage qui donne envie de partir et qui procure de belles échappées avec l'auteur. On recommande.



Posté le 30/09/2016 à 20h51 par Loic

Commenter l'article !

Remonter ! ~ Me contacter ? ~ Réseaux sociaux ~ Twitter ~ FB ~ G+ ~ 513164 visites uniques ~ Licence CC-BY-NC-ND
~ Partenaires ~ monrechaud ~ cyclo-randonnee ~ Sites de Loïc ~ toit-plat-bisontin ~ Pro ~ sigogne.org ~ Mon CV ~ sitdi-france.fr