Bonsoir visiteur

Accueil => Catégories des Tests => VTT/vélo => Visualisation
Test d'un feu avant pour vélo : Lumotec Eyc T senso plus - 50lux

Lorsque l'on utilise son vélo, que ce soit quotidiennement pour le velotaff, le week-end, lors de balades plus importantes mais aussi et surtout lors d'un périple, il arrive de devoir rouler de nuit. Une durée de jour réduite (comme en hiver chez nous) , un contre temps, une obligation quelconque...sont autant d'exemples qui nécessite de s'équiper pour rouler dans de bonnes conditions de sécurités. Ainsi, pour voir où l'on va, on a pas inventé mieux qu'un phare jusqu'à aujourd'hui. La technologie évoluant, ces phares sont de plus en plus performant. C'est le cas de ce Lumotec Eyc T senso plus - 50lux qui est équipé de la technologie LED et qui permet un gain de puissance pour un minimum de consommations électriques. Pour alimenter ce phare, une dynamo est nécessaire. Je vous invite à venir lire le test d'une dynamo shimano prévue pour frein à disque qui alimente maintenant mon Usb-Werk. A noter qu'en cas d'utilisation du phare, il est recommandé de ne pas utiliser l'USB-Werk afin de donner toute l'énergie au phare (obligation en Allemagne apparemment).

Ouverture du kit Lumotech

feu avant lumotech 50 lux

I] Obligation du code de la route

Afin de faire le point sur les obligations d'équipement pour rouler la nuit, un petit rappel semble opportun. Ainsi, pour rouler la nuit il est nécessaire , selon le code de la route, d'avoir :

  • à l'avant : feux de position avant + catadioptre blanc
  • à l'arrière : feux de position arrière + catadioptre blanc rouge
  • sur les roues : catadioptres orange
  • sur les pédales : avant et arrière des deux pédales

De plus et conformément au décret 2008-754 du 30 juillet 2008, le cycliste doit porter un gilet fluo hors agglomération la nuit, et lorsque la visibilité est mauvaise.

Ainsi, on remarque que ce feu permet de répondre au critère « feux de position avant + catadioptre blanc » car il possède également un catadioptre blanc.

De face avec la catadioptre

 Lumotec Eyc T senso plus - 50lux de face

 

 Lumotec Eyc T senso plus - 50lux de côté

II] caractéristiques techniques du feu Lumotec Eyc T senso plus - 50lux

  • Marque : Busch and Müller,
  • Modèle : Lumotec Eyc T senso plus – 50lux,
  • Technologie : LED,
  • Puissance : 50 lux,
  • Branchement : Sur dynamo moyeu,
  • Poids : 70g , 
  • Taille : environ 5 cm,
  • Autres : Possibilité de l'utiliser le jour. Auto-détection pour un allumage simplifié.
  • Prix : Env. 60 € chez lecyclo.com.

 

On remarque que ce produit est extrêmement léger et petit et semble offrir ce que l'on attend d'un tel appareil. Sa puissance annoncée, sa capacité de s'allumer automatiquement semblent annoncer un bon produit mais qu'en est-il vraiment ?

 Montage sur la dynamo

Lumotec Eyc T senso plus - 50lux  montage sur dynamo

Lumotec Eyc T senso plus - 50lux  raccord shimano

Lumotec Eyc T senso plus - 50lux  raccord shimano

III] Test durant les journées courtes d'hiver

L'utilisation de ce feu a été fait durant les journées d'hiver. Il fait sombre très tôt et un bon équipement est indispensable pour continuer à rouler en début et fin de journée, voire même en journée en cas de jour sombre. Ce dispositif a été couplé avec une dynamo shimano disposée dans un moyeu de la roue avant. Ce combiné est indispensable et reste bien plus performant qu'une dynamo à flanc de pneu.

L'installation de ce feu est prévu pour les vélos ayant un trou fileté en dessous du guidon. Sur mon VTT Lapierre Pro Race 300, il est nullement prévu cet usage. Ainsi, avec un peu de bricolage, on arrive à fixer ce lumotech juste au dessus de la fourche avec des élastiques que l'on utilise par exemple pour fixer un compteur de vélo. La tenue semble favorable. Dommage qu'il n'existe pas un kit fixation vélo non pourvu de trou. La longueur du fil d'alimentation peut se trouver peut être un peu court pour les grands vélos ?

 Lumotec Eyc T senso plus - 50lux  en action

 Lumotec Eyc T senso plus - 50lux  en action

 Lumotec Eyc T senso plus - 50lux  en actionQuoi qu'il en soit, le montage est simple. Il suffit de monter le connecteur Shimano et de le brancher à la dynamo moyeu (tout comme l'USB-Werk). Du coup, on prend la place de l'USB-Werk. Concernant les modes d'utilisation. Sur le modèle de base, l'allumage s'effectue à l'aide d'un bouton ON-OFF. Pour le modèle « T Senson Plus », la gestion de l'allumage s'effectue automatiquement. On peut aussi gérer manuellement. En journée, une puissance adaptée s'affiche. En clair obscure ou durant la nuit, la lampe passe en puissance maximum, soit 50 lux. A savoir que lorsque l'on s'arrête, la lampe émet encore un peu de lumière (feux de positionnement) grâce à un petit condensateur qui se recharge en 3 minutes environ. Il est à noter que les phares de la voiture ne semblent pas gêner l'utilisation du capteur de luminosité.

 

Ce sont des atouts intéressants pour la sécurité. En utilisation sur route, le phare éclaire un peu plus que la largeur d'une route et au final on a l'impression d'avoir un phare de moto voire de voiture. On est vraiment très bien éclairé et cela permet d'être vu, de voir de prêt et de loin ! On éclaire à plusieurs dizaines de mètres sans problème. En ville ou hors agglomération c'est donc vraiment impressionnant pour un si petit feu. En tant qu'amateur de VTT, je suis aussi aller en forêt tester l'éclairage en single track. Le résultat est très satisfaisant même si bien-sûr on n'anticipe pas aussi bien qu'en plein jour.  En couplant ce feu à une frontale en VTT je pense que le confort est vraiment là. A tester en été sur quelques balades nocturnes ! Au final, j'ai été très impressionné par ce lumotech et il est à adopter pour nos prochains voyages à vélo !

Exemple de rendu de nuit (pas évident de s'en rendre compte avec une photo)

 Lumotec Eyc T senso plus - 50lux  en action de nuit

IV] Conclusion et remerciements

Que dire de ce produit signé Busch and Müller ? Comme à son accoutumé, ce fabricant signe un vrai bon produit à l'instar de l'USB-Werk testé il y a quelque temps. Reste à voir à l'usage si ce petit phare tient ses promesses sur le long terme. En tout cas, c'est un produit avec lequel j'équiperai un vélo pour partir loin et longtemps car petit, léger, costaud et efficace ! Le seul petit bémol serait le manque d'un système d'attache non conventionnel pour une utilisation sur un vélo non équipé de trou pour fixer un phare. Mais avec un peu de bricolage, on arrive à fixer ce dernier. En pratique, ce feu est un vrai concentré de puissance et de technologie. Si petit et si léger, il éclaire pourtant comme un grand et ce dès le premier tour de pédale. Son automatisation est un vrai plus et sa qualité de fabrication semble au rendez-vous. Que ce soit en ville, voire en VTT, ce petit bijou fait ce qu'il a à faire et le fait bien. On recommande fortement pour qui cherche un éclairage performant.

Enfin et pour conclure ce test, je tiens à remercier la société lecyclo.com pour la mise à disposition de ce feu sans qui je n'aurais pu vous faire partager mon avis sur ce produit incontournable pour s'éclairer lors de la pratique du vélo.



Posté le 14/12/2014 à 18h58 par Loic
M.à.j le 14/04/2015 à 20h40

Commenter l'article !

Remonter ! ~ Me contacter ? ~ Réseaux sociaux ~ Twitter ~ FB ~ G+ ~ 507217 visites uniques ~ Licence CC-BY-NC-ND
~ Partenaires ~ monrechaud ~ cyclo-randonnee ~ Sites de Loïc ~ toit-plat-bisontin ~ Pro ~ sigogne.org ~ Mon CV ~ sitdi-france.fr